La cure détox est la première mesure à mettre en place pour agir contre les problèmes de peau.

La peau étant le reflet de l’intérieur, les problèmes de peau, qu’ils soient soudains ou chroniques, ont souvent une ou plusieurs causes internes qui rend le terrain « favorable » à leur apparition.

La cause la plus fréquente ? Des organes d’élimination qui n’arrivent plus à assurer leur rôle.

L’acné, l’eczéma, le psoriasis et la dermite séborrhéique sont les problèmes de peau que je vois le plus souvent en consultation.

Toutes ces affections peuvent avoir des causes multiples mais leurs points communs est un excès de toxines circulantes.

Tour d’horizon des différents leviers à votre disposition pour soutenir vos organes d’élimination.

Retrouver une belle peau grâce à la cure détox

Notre corps possède 5 organes d’élimination :

  • Le foie
  • Les intestins
  • Les reins
  • Les poumons
  • Et la peau

Il faut donc mettre en place une cure détox globale, qui va venir soutenir l’ensemble des organes dans leurs rôles d’épuration.

L’organe d’élimination le plus important est le foie, qui peut véritablement être considéré comme notre usine de traitement de déchets puisque la totalité de notre sang passe par lui pour être « purifié ».

Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent venir diminuer son efficacité. Les toxines restantes peuvent alors être dérivées vers un autre organe. Et c’est la peau qui va venir le seconder !

La solution ?

Je recommande une cure détox à base d’huiles essentielles.

Ma formule détox du foie

Une goutte d’huile essentielle de Romarin à verbénone sur un comprimé neutre, à laisser fondre en bouche après le repas du midi ou à avaler directement si le goût est trop fort pour vous.

Cure de 7 jours maximum.

Huile essentielle de romarin à verbénone

Ma formule détox foie – reins

Même protocole mais vous ajoutez une goutte d’huile essentielle de Genévrier sur le comprimé neutre.

Huile essentielle de genévrier

La détox des intestins

Avec le foie, ce sont les intestins qui sont ensuite à chouchouter pour retrouver une peau saine. En effet, dans la majorité des cas, je constate que les intestins sont également fragilisés. Cette fragilité va se manifester par des douleurs, des ballonnements, des problèmes de transit ou des intolérances alimentaires. Symptômes parfois ressentis au quotidien.

Certains médicaments comme les antibiotiques (voir mon article « les antibiotiques font-ils grossir »), le stress ou une alimentation déséquilibrée peuvent contribuer à l’installation d’une hyperperméabilité intestinale. On parle d’hyperperméabilité intestinale quand la barrière intestinale est altérée. Son rôle de barrière contre les toxines est alors amoindri. Certaines toxines, au lieu d’être éliminées par les selles, arrivent alors à passer dans le sang. Une fois que ces toxines se retrouvent dans la circulation sanguine, elles ont la capacité de se déposer partout : dans les muscles, dans les articulations, dans le cerveau…, et bien sûr la peau !

Quelle cure détox adopter ?

Elles sont nombreuses (voir mon article à ce sujet « 4 cures pour détoxifier son corps naturellement »), mais la cure détox la plus profonde est la cure d’argile verte. L’argile verte va absorber les toxines pour les éliminer, tout en ayant un effet cicatrisant sur la muqueuse digestive.

Un verre chaque matin pendant 3 semaines.

Le protocole détaillé est dans mon article dédié « argile verte, les bienfaits de la cure et du cataplasme ».

cure d'argile verte

La détox de la peau

On agira sur la peau en ayant recours à des plantes dépuratives et détoxifiantes.

Les plus efficaces sont :

  • La bardane
  • La pensée sauvage
  • La salsepareille
  • La camomille
  • La racine de chicorée
  • La fumeterre
  • L’ortie
  • La bourrache

Pour un résultat optimal, alliez au moins 3 de ces plantes bénéfiques pour la peau. 

Versez 10 g de chaque dans un litre d’eau bouillante, laissez cuire à feu doux pendant 15 minutes. Laissez refroidir puis filtrez.

Boire 3 tasses par jour en cure de 3 semaines.

Petit rappel : les cellules de la peau se renouvellent tous les 28 jours en moyenne donc l’effet ne sera pas immédiat, d’où la cure de 3 semaines.

Un peu de patience donc mais les résultats seront là !

Articles récents

La perte d’odorat est un des symptômes fréquents liés à l’infection au coronavirus. Une étude française a estimé que 86% des patients atteints d’une forme légère à modéré du Covid-19 connaissent des modifications de l’odorat.

Cette perte d’odorat peut être partielle ou totale, et est souvent couplée à la perte du goût, les 2 sens étant intimement liés.

Certaines personnes font également état d’une mauvaise perception des odeurs, voire d’une déformation. Un parfum apprécié jusque-là peut par exemple ne plus être supporté.

En moyenne 80% des personnes touchées récupèrent leurs capacités olfactives dans les 2 mois après la fin de la maladie. Mais environ 8% d’entre elles ne l’auront pas retrouvé au bout de 6 mois.

Comment faire pour retrouver l’odorat ?

La rééducation olfactive est actuellement la seule solution pour essayer de retrouver ses facultés olfactives. Il s’agit de rééduquer la partie du cerveau lésée.

Le protocole a été conçu avec des odeurs puissantes, riches en molécules aromatiques, et reconnaissables. Et ce sont les huiles essentielles qui répondent à ces critères.

Suivi sur 12 à 16 semaines, le protocole va permettre de stimuler le sens de l’odorat quotidiennement grâce à 6 huiles essentielles choisies pour leurs familles aromatiques.

Les huiles essentielles pour retrouver l’odorat

Voici la liste des huiles essentielles suggérées :

  • Huile essentielle de Clou de Girofle
  • Huile essentielle de Géranium rosat
  • Huile essentielle d’Eucalyptus Smithii, Globulus ou Radié
  • Huile essentielle de Citronnelle
  • Huile essentielle d’Absolu de Rose de Damas (attention ce n’est pas l’huile essentielle de Rose)
  • Puis au choix, huile essentielle de Menthe poivrée, de Gingembre ou de Poivre noir

Le protocole détaillé

Respirez chaque odeur à 3 reprises. Tenez le flacon à une dizaine de centimètres de votre visage.

Respectez 1 minute de pause entre chaque odeur.

Les noms de chaque huile essentielle doivent être masqués avec des étiquettes. L’objectif est dans un premier temps de rééduquer et donc de stimuler le sens de l’odorat. Inutile de chercher à reconnaître telle ou telle odeur.

L’exercice est à faire 2 fois par jour. Je le recommande le matin et au coucher. Par contre l’odorat ne doit pas être perturbé par le goût. On évite donc de boire du café, de manger ou de se laver les dents 1h avant. Idem évidemment avec le tabac.

Votre sensibilité olfactive va progressivement s’améliorer.

C’est la régularité qui sera payante.

La micronutrition pour retrouver l’odorat

Au niveau des nutriments, c’est le zinc qui peut vous aider à retrouver l’odorat. Je recommande une supplémentation de 2 mois, aux doses journalières recommandées (15mg par jour). 

Le zinc peut être pris sous la forme de comprimés ou de granions. Il s’agit alors de prendre une ampoule le matin à jeun et de la laisser 1 minute en bouche avant d’avaler. D’une manière générale il est préférable de prendre le zinc avant le repas.

Articles récents