Augmenter ses chances de tomber enceinte grâce à la naturopathie

Favoriser la fertilité féminine et masculine

Quand le projet bébé est lancé, de nombreuses femmes s’interrogent sur comment augmenter ses chances de tomber enceinte ? Tant l’attente peut être source d’angoisses.

Que vous songiez à vous lancer dans un projet bébé ou que vous ayez derrière vous plusieurs mois d’essais bébés infructueux, il est normal de s’interroger sur sa capacité à tomber enceinte. Quel que soit les résultats médicaux, les causes potentielles d’infertilité sont nombreuses et elles concernent autant l’homme que la femme. Il existe un lien avéré entre le mode de vie et la santé des spermatozoïdes. La même relation a été établie entre les habitudes de vie et la qualité des ovules. Les fausses couches peuvent également être le reflet de déséquilibres internes.

Les causes possibles d’infertilité féminine et d’infertilité masculine sont nombreuses mais elle résulte le plus souvent d’une combinaison de facteurs.

Le corps de la femme doit être apte à accueillir un embryon puis un fœtus. Cela nécessite de se préparer physiquement mais aussi mentalement. Une grossesse induit de multiples transformations : physiologiques, hormonales, corporelles, psychologiques… Tous les systèmes du corps sont impactés et doivent s’adapter. C’est donc le plus grand bouleversement que peut vivre une femme et certaines conditions doivent être réunies pour maximiser ses chances de tomber enceinte.

Le secret pour augmenter ses chances de tomber enceinte : s’y préparer !

Dans l’idéal, il faut se donner une période de temps de 3 à 6 mois pour favoriser la fertilité du couple. Cette période correspond au temps de maturation des ovules comme des spermatozoïdes. L’enfant étant le produit pour moitié du père, et pour moitié de la mère, les deux futurs parents doivent accorder une importance équivalente à cette préparation.

Et si vous avez déjà commencé un protocole médical (Clomid, injection d’ovitrelle, FIV…), le suivi naturopathique permettra de maximiser les chances de tomber enceinte.

Naturopathie et fertilité

Lors d’une consultation en naturopathie, j’identifie :

  • Les faiblesses physiologiques,
  • Les déséquilibres hormonaux,
  • Les carences nutritionnelles,
  • Les problématiques psychologiques.

Et les facteurs pouvant perturber l’ovulation :

  • Le tabac,
  • L’alcool régulier,
  • Le surpoids, l’obésité,
  • Un poids insuffisant,
  • Du sport en excès,
  • Certains médicaments,
  • Les perturbateurs endocriniens,
  • Le stress chronique,
  • La fatigue physique ou la fatigue nerveuse.

Tous ces éléments ont des répercussions sur les cycles et peuvent être à l’origine de troubles hormonaux. Les mêmes facteurs vont influer sur la qualité du sperme (le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité, le nombre de spermatozoïdes anormaux…).

Je conçois ensuite un programme personnalisé adapté à votre situation, dont l’objectif sera de favoriser la fertilité naturellement et de corriger les déséquilibres actuels.

Stress et fertilité

Le stress dérègle le système hormonal et a un impact négatif sur l’ovulation et la fécondation. Si vous avez peur de ne pas tomber enceinte et que vous sentez que cela se transforme en angoisses, ne laissez pas cette situation s’installer, qui ne fera qu’empirer. Je vous propose de faire quelques séances de sophrologie, pour apprendre à faire redescendre la pression. Et surtout pour ce mettre dans un réel état de détente avant un rapport.

Alimentation et fertilité

L’alimentation sera la partie la plus importante car tout ce que vous mangez a une influence sur l’ovulation. Quand on veut augmenter ses chances de grossesse, il faut s’assurer que l’on apporte l’ensemble des nutriments nécessaires à son corps pour avoir une ovulation de qualité mais aussi des spermatozoïdes mobiles et en nombre suffisant. Je vous recommanderai les aliments favorisant la fertilité et ceux qui qui sont à éviter.

L’infertilité masculine

Parmi toutes les jeunes femmes qui viennent me consulter, le constat est toujours le même. Les examens médicaux concernent toujours en premier lieu la femme car les gynécologues présument, encore et toujours, que l’infertilité ou les problèmes de fertilité sont féminins.

Dans un second temps, parfois plusieurs mois après, il est demandé à monsieur de réaliser un spermogramme. 

Et les résultats des couples que j’accompagne sont à l’image des résultats nationaux et suivent la tendance mondiale.

L’infertilité masculine est maintenant aussi fréquente que l’infertilité féminine.

Certaines femmes déplorent les mois perdus à s’interroger sur leur faculté à concevoir quand on découvre au final que l’homme souffre de tératospermie (trop de spermatozoïdes anormaux), d’asthénospermie (spermatozoïdes peu mobiles) ou d’azoospermie (absence de spermatozoïdes).

Devant le nombre de couples concernés par une infertilité masculine inexpliquée, j’ai conçu un protocole qui leur dédié.

Une infertilité inexpliquée est souvent due à une combinaison de facteurs, tous liés à l’hygiène de vie. En changeant ses habitudes de vie, tout homme peut améliorer sa fertilité.

Il faut attendre 75 jours pour avoir un cycle de production de spermatozoïdes complet. C’est pourquoi mon protocole de soutien à la fertilité masculine s’étale sur  un minimum de 3 mois pour avoir un impact sur la qualité globale des spermatozoïdes.

Le protocole est personnalisé et se base sur la situation personnelle de chaque homme :

  • Son alimentation,
  • La qualité de son sommeil,
  • Son niveau de stress,
  • Son environnement : niveau de molécules toxiques et de perturbateurs endocriniens.

Les techniques utilisées peuvent être les suivantes :

  • Soutien micro-nutritionnel,
  • Phytothérapie,
  • Gemmothérapie,
  • Sophrologie.

Comme pour la femme, je conseille de se donner 3 à 6 mois, en fonction de l’hygiène de vie de base.

Un spermogramme devra à nouveau être réalisé à l’issue du protocole pour en constater les effets.

Conclusion 

Augmenter la fertilité chez la femme naturellement et améliorer la fertilité masculine est tout à fait possible en ajustant son hygiène de vie. C’est l’objet d’un accompagnement dédié en naturopathie.