Bébé

Les 1000 premiers jours

Les 1000 premiers jours désignent la période qui va de la conception aux 2 ans de l’enfant et qui impacte sa santé future. Au cours de cette période, l’enfant est particulièrement vulnérable, non seulement en raison de sa fragilité naturelle et de sa dépendance aux adultes mais aussi parce que l’environnement qui l’entoure, voire parfois l’agresse, va influencer sa santé future. Les principaux processus biologiques et physiologiques fondamentaux sont programmés au cours de cette période pour toute la vie.

L’exposition précoce aussi bien du père que de la mère avant la conception à des perturbateurs endocriniens et à diverses substances toxiques, l’exposition foetale, puis l’environnement du bébé a donc un impact avéré sur son développement et sa santé. Ce processus n’est pas totalement irréversible car il n’est jamais trop tard pour corriger de mauvaises habitudes mais il vaut mieux agir au plus tôt et pendant les 1000 premiers jours de bébé.

Eviter les perturbateurs endocriniens 

La plupart des maladies qui touchent nos enfants (allergies, asthme, eczéma, diabète, obésité, puberté précoce…) sont attribuables à :

  • Des facteurs environnementaux subis in utero ou dès la naissance (exposition répétée à des substances toxiques comme les produits ménagers, les pesticides, la fumée du tabac, la pollution de l’air…, etc),
  • Une mauvaise alimentation, faite de produits non biologiques, de produits industriels, de produits raffinés dénués de tout nutriment essentiel (pain blanc, sucre blanc, farine blanche, friture…) et d’une insuffisance de fruits et de légumes,
  • Des perturbateurs endocriniens que l’on va retrouver principalement dans l’alimentation par le biais des pesticides, dans l’eau du robinet, dans l’air mais aussi dans certains médicaments, dans des cosmétiques, dans des produits d’hygiène pour bébé, dans la peinture, dans les meubles, dans certaines matières plastiques, dans les bougies parfumées et la liste est encore très longue…,
  • Une prise excessive de médicaments tels que des antibiotiques pris plus de 3 fois en un an ou la prise de corticoïdes pris sur une durée de plus de 6 mois,
  • Un stress psychologique répété ou non (séparation des parents, décès d’un parent, cris répétés contre l’enfant, manque d’attention envers son enfant, humiliations, phobie scolaire, harcèlement…).

Or, pour avoir une base solide, un bébé devra grandir dans un environnement sain, exempt de pollutions, avec une alimentation adaptée à son âge et un temps de sommeil suffisant. 

Je propose une consultation à domicile permettant de passer en revue les produits de soins, les produits d’hygiène, l’alimentation, les jouets et chaque chambre de votre logement afin d’éliminer toutes les sources de perturbateurs endocriniens. Je vous propose également à chaque fois un produit sain en remplacement. 

Faire les bons choix

Avec l’arrivée d’un premier enfant, tout dans le quotidien devient sujet aux questionnements. L’envie de bien faire mais la peur de mal faire, vouloir choisir le meilleur mais ne pas savoir que choisir et souvent ne pas oser interroger l’entourage. Si vous vous reconnaissez, alors une consultation en naturopathie vous apportera les réponses et les conseils nécessaires pour faire les bons choix  :

  •       Quels produits de soins puis-je utiliser ?
  •       Les produits de pharmacie sont-ils sûrs ?
  •       De quels nutriments mon bébé a-t-il besoin en priorité ?
  •       Quelles sont les sources de pollution dans ma maison pour mon bébé ?
  •       Mon bébé dort mal, il ne veut pas dormir dans son lit, dans sa chambre… comment le rassurer ?
  •       Mon bébé a la tête aplatie, que dois-je faire ?
  •       Comment soulager les coliques de bébé ?

De plus, il existe de nombreux remèdes naturels très efficaces et sans effets secondaires adaptés aux plus jeunes. La naturopathie peut donc grandement leur être bénéfique.

La santé des enfants au naturel

En tant que parent, vous avez à cœur de donner le meilleur à vos enfants, pour qu’ils aient une croissance harmonieuse et qu’ils soient heureux et en bonne santé.

Bien souvent la réalité est tout autre :

  •       Enfant petit, cassure dans la courbe de croissance,
  •       Enfant qui grossit trop ou trop peu,
  •       Enfant qui a du mal à gérer ses émotions, colères et pleurs répétés, enfant qui tape, qui mord,
  •       Enfant hyperactif, avec des troubles de l’attention et de la concentration en classe,
  •       Enfant tout le temps malade,
  •       Enfant qui fait pipi au lit,
  •       Etc…

Lors d’une consultation dédiée à l’enfant, tout son mode de vie est passé en revue (alimentation, sommeil, environnement etc.) afin d’identifier les éléments à l’origine des troubles et de les corriger. Cette consultation peut se faire à domicile si vous souhaitez des conseils encore plus précis sur l’alimentation actuelle de votre enfant et sur le décryptage des étiquettes (alimentaire ou produits de soins). Ainsi que sur son environnement, la maison étant une source importante de perturbateurs endocriniens néfastes pour sa croissance et qui peuvent être à l’origine de troubles divers. 

Quelles techniques naturelles pour les enfants ?

J’utilise les huiles essentielles, les plantes, les bourgeons, certains compléments alimentaires et l’alimentation pour apporter du réconfort au bébé et à l’enfant. Tous les troubles du quotidien ont leur alternative naturelle. Il est de même possible de renforcer le système immunitaire des plus petits pour les aider à traverser l’hiver.

Je propose également une consultation dédiée à l’énurésie.

Résoudre les troubles du sommeil chez les enfants

Sophrologie pour enfant, problèmes de sommeil enfants

Bébés et enfants : comment résoudre leurs troubles du sommeil

Les troubles du sommeil, quand ils sont présents, sont une préoccupation majeure. Mais bien souvent, les parents concernés se sentent démunis. Pourtant il existe des solutions naturelles pour résoudre les troubles du sommeil chez les enfants et chez les bébés.

Dormir est essentiel car c’est principalement pendant cette phase de repos que le cerveau de l’enfant va se développer. C’est aussi la nuit que le cerveau mémorise les informations vues pendant la journée. Ce temps de repos permet également au système hormonal de bien fonctionner et de soutenir le système immunitaire. Un enfant en déficit de sommeil sera plus sensible aux infections et pourra avoir des troubles du comportement (caprices, hyperactivité, troubles de l’attention et de la concentration, nervosité, agressivité…).

A chaque âge son besoin de sommeil

Un nourrisson dort en moyenne 16 heures par jour. Les gros dormeurs iront jusqu’à 20 heures par jour.

A 3 ans, les petits dorment une douzaine d’heures.

A partir de 6 ans, et jusqu’au début de l’adolescence, un enfant dort autour de 10 heures par nuit.

Des troubles du sommeil nombreux et fréquents

  • Les cauchemars sont courants chez les plus jeunes, même s’ils ne commencent pas avant l’âge de 2 ans. Ils peuvent être le reflet d’une émotion intense que l’enfant extériorise pendant la phase de sommeil paradoxal, ou intervenir suite un à changement important dans la vie de l’enfant (déménagement, séparation, entrée à l’école…).
  • Les terreurs nocturnes sont majoritairement observées entre 18 mois et 12 ans. Elles sont impressionnantes car l’enfant crie et se dresse dans son lit, les yeux ouverts. Pourtant il est endormi. C’est pour cela que rien ne peut le calmer. L’enfant finit par se calmer de lui-même, et il n’en conserve aucun souvenir le matin.
  • Le somnambulisme survient entre 3 et 10 ans. Il se manifeste par une déambulation et un comportement comme les terreurs nocturnes, le somnambulisme est un trouble de la phase de sommeil profond appelé parasomnie.
  • Les troubles de l’endormissement peuvent avoir des causes multiples. Reflux gastro-œsophagien ou troubles anxieux pour les bébés. Puis en grandissant, on retrouve différentes peurs : peur du noir, des monstres, des intrusions la nuit, phobies… ; mais aussi des peurs liées à son environnement scolaire ou familial : peur de perdre une personne de sa famille, en cas de séparation, peur de l’école ou d’une maîtresse, voire harcèlement scolaire.

Des solutions naturelles pour retrouver des nuits sereines

La première chose à faire est d’essayer de trouver la ou les causes possibles des troubles nocturnes. L’aide d’un professionnel, comme un naturopathe, permet de prendre du recul. Mais aussi de mieux percevoir les éléments pouvant créer ce déséquilibre : alimentation, relations familiales, rituel du coucher… En naturopathie, une grande attention est donnée à l’alimentation. En effet des carences, tout comme certains aliments peuvent perturber le sommeil, alors que d’autres ont au contraire la capacité de favoriser l’endormissement.

Pour mieux appréhender l’environnement de l’enfant, la consultation peut se faire à votre domicile.

Pour favoriser la parole des plus jeunes et les aider à identifier l’origine de leurs troubles, avoir recours à un praticien spécialisé comme un psychologue clinicien et/ou un sophrologue peut être nécessaire.

La sophrologie est une méthode qui a fait ses preuves pour retrouver un sommeil serein. L’enfant apprend à prendre conscience de ses émotions et de leurs manifestations corporelles, pour pouvoir ensuite réussir à les canaliser. Différents exercices lui sont proposés pour éliminer les sensations d’inconfort et de malaise. J’utilise également les visualisations que je propose aux enfants de réutiliser au moment du coucher et qui fonctionnent généralement très bien.

Certaines plantes peuvent être utilisées en soutien temporaire comme le tilleul, la mélisse ou la passiflore. Toutes ces plantes favorisent l’endormissement, tout en ayant une action bénéfique sur l’anxiété et la nervosité. Elles ont également des vertus calmantes et apaisantes. Je les donne aussi bien aux bébés qu’aux enfants, et dans certains cas j’ai recours à des huiles essentielles bien spécifiques.

En conclusion

Bien que les troubles du sommeil soient fréquents, il existe de nombreuses solutions naturelles permettant de retrouver des nuits calmes.

Pour ne pas laisser les problèmes s’installer dans le temps et ne pas prendre de mauvaises habitudes comme faire dormir son enfant dans son lit, l’aide d’un professionnel, que ce soit un naturopathe ou un sophrologue, est souvent nécessaire pour aider la famille à traverser cette période compliquée.

Naturopathie, sophrologie pour enfant et psychologie étant complémentaires, je travaille conjointement avec une psychologue clinicienne spécialisée dans les troubles du sommeil des petits jusqu’à l’âge de 3 ans.