Comment gérer la fatigue après l’accouchement ?

La fatigue après l’accouchement est subie par toutes les jeunes mamans. Pourtant aucune prise en charge n’est proposée. Or, cette fatigue peut se transformer en épuisement maternel. Dans certaines cultures comme en Chine ou en Amérique du Sud, la femme qui vient de mettre au monde son enfant se repose pendant 40 jours. Pour reprendre des forces et retrouver son énergie, elle bénéficie de soins adaptés. Découvrez dans cet article certaines solutions naturelles telles que l’alimentation et les pratiques de sophrologie pour gérer la fatigue postnatale.

L’origine de la fatigue post-partum

L’accouchement passé, l’équipe médicale se concentre sur la santé et le bien-être du bébé. Pourtant le corps de la jeune maman a été très sollicité pendant neuf mois et pendant l’accouchement. Le retour à la maison avec son enfant n’est pas synonyme de repos tant physiquement que psychologiquement.

L’énergie déployée pendant l’accouchement

Après l’accouchement, en césarienne ou par voie basse, les organes doivent reprendre leur place et retrouver leur dynamisme. Or la maman a déjà enduré un effort physique comparable à l’intensité d’un marathon. La chute d’hormones qu’elle subit à cette période est aussi déstabilisante et éprouvante. 

Le nouveau rythme de vie

Les besoins de votre bébé définissent votre rythme du jour au lendemain. Les pleurs de votre nouveau-né vous réveillent plusieurs fois par nuit. L’allaitement fatigue également car le bébé puise dans vos réserves énergétiques. Certaines douleurs abdominales, gynécologiques ou provoquées par la lactation durent souvent pendant plusieurs semaines. De plus, les temps de récupération quand on s’occupe à temps complet d’un nourrisson sont quasi inexistants. 

Le stress et l’anxiété

À la fatigue physique, s’ajoute l’anxiété quant à son nouveau rôle de maman. Chaque mère veut être parfaite et s’inquiète du bien-être de son bébé. Que ce soit la prise de poids, l’allaitement, les soins du quotidien, les jeunes mamans se demandent si elles font bien et assez. Le stress de mal faire génère une fatigue nerveuse alors que la fatigue physique liée à l’accouchement peut s’installer pendant plusieurs semaines.

Le baby blues

Fatigue physique, émotionnelle et morale se cumulent. Ces trois aspects amplifient le baby blues. Il survient généralement le troisième jour après l’accouchement. 60% des femmes en souffrent. Le syndrome du troisième jour peut également provoquer des sautes d’humeur, de l’insomnie et une perte d’appétit. La survenance du baby blues retarde la récupération. Et si la maman qui souffre d’épuisement ne trouve pas de moments pour elle, de bienveillance et de soutien, son baby blues peut se transformer en dépression postnatale. 

A lire : ” comment surmonter le baby blues avec des solutions naturelles “

Gérer la fatigue après l’accouchement avec la naturopathie

Pendant l’accouchement, les pertes importantes de sang entraînent également une perte de nutriments qui assurent le fonctionnement du corps humain. Or deux phénomènes fréquemment rencontrés pendant la grossesse peuvent être amplifiés lors de la naissance du bébé.

La fatigue liée à une carence de fer

Si la carence en fer s’est manifestée pendant la grossesse, poursuivre une cure de fer doux pendant deux mois s’avère indispensable. Le fer doux est le complément alimentaire le mieux absorbé et assimilé par l’organisme.

Pour les femmes souffrant d’une anémie nouvelle due à un manque de fer après l’accouchement, les aliments à privilégier pour pallier cette carence sont la viande rouge, la spiruline et l’ortie. Les légumineuses s’intègrent également dans le régime alimentaire post-accouchement. Elles sont à associer avec une source de vitamine C comme le citron pour une meilleure assimilation.

La fatigue liée à une légère hypothyroïdie

La thyroïde tourne à plein régime pendant la grossesse pour garantir le démarrage et le bon fonctionnement de la thyroïde du bébé. Cette glande ne produit alors plus assez d’hormones pour la femme. Le métabolisme de la maman est ainsi ralenti et une fatigue constante se ressent.

Pour soutenir l’activité de l’organe thyroïdien, la jeune maman a besoin d’iode, de zinc et de sélénium. Ainsi contre une légère hypothyroïdie, il convient de consommer deux portions de poisson blanc par semaine pour l’iode, du germe de blé pour le zinc et des noix du Brésil pour le sélénium. 

A lire : ” 3 solutions naturelles pour lutter contre la fatigue ” 

La fatigue liée au baby blues

Le baby blues accroît encore la sensation de fatigue. La naturopathie aide à soutenir le système nerveux en préconisant des aliments riches en oméga 3 et en magnésium. Elle peut aussi vous soulager avec la prescription d’élixirs floraux. Les fleurs de Bach agissent spécifiquement sur la sphère émotionnelle.

Quels que soient les nutriments dont votre organisme manque, une consultation de naturopathie vous aidera à établir un programme alimentaire personnalisé. Par ailleurs, parce que je suis passée par là, tout comme vous, votre naturopathe est là pour vous offrir une écoute et un soutien qui libère et allège le poids des émotions. 

L'alimentation post-grossesse

La sophrologie contre la fatigue nerveuse et émotionnelle

Le manque de sommeil et les difficultés des débuts avec son bébé amplifient la fatigue nerveuse et émotionnelle. En tant que jeune maman, vous avez besoin de soutien pour réguler vos inquiétudes et votre anxiété. La sophrologie est LA pratique de médecine douce idéale pour apaiser les sentiments d’angoisse et la nervosité. 

La sieste flash

La sieste flash est un sommeil court qui facilite la récupération.  La sophrologie enseigne comment se laisser aller dans ce pré-sommeil. La sieste flash apaise les tensions mentales et physiques. Ainsi, c’est un levier puissant et sans contrainte pour regagner de l’énergie quand bébé dort. 

La relaxation profonde

La relaxation profonde aide à lâcher prise. Elle permet un relâchement physique et mental. Vous accumulez beaucoup de stress et d’anxiété quant aux besoins de votre bébé. Pendant la pratique de relaxation profonde vous retrouvez un état de bien-être et de légèreté que la naissance a occulté. 

La respiration

La sophrologie  apprend également différentes techniques de respiration. Vous serez plus à même de gérer vos émotions négatives comme la peur de rester seule avec son bébé ou la frustration de ne plus avoir de temps pour soi.

La reconnexion à soi

La sophrologie vous enseigne des exercices pour se reconnecter à son corps et dénouer les tensions musculaires. Le port du bébé génère des tensions physiques. Ces exercices se focalisent ainsi sur la détente corporelle.

Conclusion

Se sentir épanouie en tant que maman n’est pas inné, mais des outils existent. Gérer la fatigue après l’accouchement est un défi à relever pour toutes les mamans. Nier cet épuisement qui peut durer plusieurs semaines entretient un sentiment diffus de mal-être, jusqu’à la dépression postnatale et le burn-out maternel. 

Parce que votre bébé ressent toutes vos émotions, prendre soin de vous est aussi important que nourrir votre bébé, pour assurer son bon développement. La naturopathie et la sophrologie vous permettront de retrouver votre dynamisme et votre vitalité. 

Articles récents

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez un pdf "comment s'occuper de sa peau en été"

Recevez une fois par mois des informations autour du bien-être et de la santé naturelle

close

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez un pdf "comment s'occuper de sa peau en été"

Recevez une fois par mois des informations autour du bien-être et de la santé naturelle