Quels traitements naturels à la ménopause ?

Ménopause et prise de poids, ménopause traitement naturel, bouffées de chaleur ménopause

Existe-t-il des traitements naturels en alternative au traitement hormonal substitutif à la ménopause ? Et les désagréments peuvent-ils être soulagés grâce à des remèdes naturels pendant la période de pré ménopause ?

Chez la femme, la période de fécondité s’achève autour de 50 ans, avec l’arrêt du fonctionnement des ovaires. La ménopause est décrétée quand une absence totale de règles est constatée pendant 12 mois consécutifs.

Mais avant d’en arriver là, les cycles vont s’espacer peu à peu. Cette période de pré ménopause est une période de transition dont la durée est indéterminée. Elle s’étale généralement sur 1 à 5 ans.

Les hormones, responsables des symptômes de la pré ménopause

La ménopause est caractérisée par la baisse de certaines sécrétions hormonales : la progestérone et les oestrogènes.

Les ovaires vont progressivement arrêter de produire de la progestérone. Pendant cette période les cycles deviennent irréguliers, plus longs ou plus courts jusqu’à un arrêt total.

Les sécrétions d’œstrogènes diminuent en parallèle. Cette chute est responsable des bouffées de chaleur, et des sécheresses vaginales. L’absence d’oestrogènes expose aussi à une fragilisation du squelette, pouvant conduire à l’ostéomalacie et à l’ostéoporose.

La baisse de la production hormonale peut entraîner gêne et inconfort : troubles de l’humeur, fatigue, réveils nocturnes, insomnie, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse intime, irritabilité, dépression, baisse de la libido… Les voies urinaires sont également fragilisées, d’où un risque accru d’infection bactérienne et de cystite.

Les femmes en surpoids ont davantage de bouffées de chaleur.

Ménopause et prise de poids

Les perturbations hormonales peuvent favoriser la prise de poids. En vieillissant, le métabolisme se ralentit également. Pour éviter de prendre du poids, il faut donc manger moins et manger mieux, tout en continuant à exercer une activité physique.

Un dérèglement thyroïdien peut aussi entraîner une prise de poids, on parle d’hypothyroïdie ; ou une perte de poids en cas d’hyperthyroïdie. Dans tous les cas un bilan thyroïdien est conseillé pendant cette période.

Et parfois des causes plus surprenantes peuvent être à l’origine d’une prise de poids, comme la prise d’antibiotiques.

Si vous ne faites pas d’activité physique, lutter contre la sédentarité est possible grâce à quelques changements d’habitude : ne pas rester assise plus d’une heure d’affilée, marcher 30 minutes par jour, descendre un arrêt (de bus, de métro…) avant sa destination finale, monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur…

Perdre quelques kilos sans faire de régime est possible grâce à la naturopathie et à un régime alimentaire personnalisé lors d’une consultation.

Tour d’horizon des traitements naturels à la ménopause

Naturopathie et ménopause

Alimentation, plantes, huiles essentielles, huiles végétales…, il existe un certain nombre de solutions naturelles pour pallier aux désagréments de la ménopause.

Lors d’une consultation de naturopathie, nous passons ensemble en revue tous les éléments de votre mode de vie qui entretiennent et favorisent les symptômes de la ménopause. L’objectif est de les supprimer ou de les limiter, et de privilégier ceux qui vont au contraire venir compenser ces effets négatifs.

Alimentation et ménopause

Certains aliments sont riches phytohormones, qui miment l’action des hormones et vont compenser le manque de progestérone en phase de pré ménopause, ou d’oestrogènes quand la ménopause est installée.

Les légumineuses comme les lentilles et les haricots rouges sont à privilégier, de même que le soja et les graines de lin moulues.

On en trouve aussi en faible quantités dans les pois chiches, les haricots verts, les brocolis, les asperges cuites, les groseilles, les pamplemousses, les raisins secs, les noisettes, et les cacahuètes.

Une alimentation riche en oméga-3 d’origine marine est conseillée pour limiter les bouffées de chaleur et améliorer l’équilibre émotionnel. Les acides gras insaturés favorisent également l’hydratation de la peau et des muqueuses.

Phytothérapie et ménopause

Certaines plantes sont reconnues pour atténuer les bouffées de chaleur et les symptômes de la ménopause. Elles sont une bonne alternative aux traitements hormonaux substitutifs.

Le yam décongestionne la poitrine.

Le maca a des effets bénéfiques sur les troubles de la ménopause : fatigue, bouffée de chaleurs, libido…

L’actée à grappe noire est reconnue pour son efficacité contre les bouffées de chaleur. Elle agit aussi sur les troubles du sommeil, la dépression et l’anxiété. Elle a aussi des propriétés antalgique et antispasmodique.

L’extrait de trèfle rouge aide à normaliser les niveaux d’oestrogènes.

La vigne rouge est indiquée en cas de varices et de troubles de la ménopause liés à la circulation veineuse.

L’ortie possède une action anti-androgène qui pourrait être utile chez les femmes ménopausées qui voient pousser des poils inesthétiques.

Le gattilier et la sauge aident à obtenir un équilibre entre la progestérone et l’oestrogène et atténuent les symptômes de la périménopause.

Le houblon contient des phytohormones et est recommandé en cas de sautes d’humeur et de troubles du sommeil.

En conclusion 

Cette période pouvant durer plusieurs années, ne laisser pas les désagréments de la pré ménopause vous gâcher la vie. C’est une étape importante dans la vie d’une femme. L’occasion de remettre à plat son hygiène de vie et de redémarrer sur de bonnes bases. Je serais ravie de vous accompagner pendant cette période, pour qu’elle ne soit pas subie mais prise en charge en douceur.